Historique Missions Père Cestac


 Racines / Fondement

En 1836, l’abbé Cestac, prêtre à la cathédrale de Bayonne dans les Pyrénées Atlantiques, est touché par la misère des fillettes qui vivent dans la rue et décide de les accueillir.
Très rapidement des jeunes filles désirant sortir de la prostitution l’interpellent et lui demandent aussi
refuge. Un deuxième type d’accueil commence alors provisoirement dans le grenier de la maison
Grand Paradis à Bayonne.


Ce projet faisant localement l’objet de beaucoup de critiques du fait de la cohabitation des fillettes
avec de jeunes prostituées, le père Cestac ouvre dès 1839 un deuxième lieu d’accueil sur Anglet.
C’est la naissance de Notre Dame du Refuge.


Jusque-là, l’abbé Cestac est entouré de jeunes filles bénévoles dont sa soeur, Elise, pour accompagner
les personnes accueillies. Avec elles, nait en 1842 la Congrégation des Servantes de
Marie qui sera par la suite reconnue d’utilité publique par l’Etat en 1938.
C’est en 1949 que sont accordés une première « habilitation Justice » et « un agrément de la
DDASS » créant l’Institution Louis Édouard Cestac dite ILEC.

S’en suit une série de créations de lieux d’accueils avec d’abord en 1852 La Maison Saint
Louis de Buglose pour l’accueil hospitalier de pèlerins. Celle-ci deviendra « Maison de Repos
et Convalescence» pour dames et jeunes filles en 1943, mixte à partir de 1997 et sera transformée
par autorisation de l’ARS en un service de Soins de Suite et de Réadaptation (ou SSR) en
2010.
L’orphelinat Saint Edouard créé en 1876 à Notre Dame du Refuge est intégré à l’ILEC en 1965.


En 1967 est créé le pavillon François de Paule, suite de la prise en charge de jeunes filles
handicapées, pensionnaires de l'Institution Louis Édouard Cestac. L’établissement reçoit l’agrément
« Foyer de Vie » par la DDASS en 1984 sur le territoire d'Anglet et de Bayonne.
La Maison de Retraite est fondée en 1978 pour accueillir en priorité les religieuses. Elle est
agréée à l’aide sociale.
Enfin, la Halte Garderie « Notre Dame du Refuge » est créée en 1980 afin de répondre à un souci
de socialisation des enfants accueillis avec leur mère à l'ILEC ainsi qu’à la demande de familles
d’Anglet. Cette structure devient « Crèche Multi-Accueil Pomme d’Api » en 2005.
Ce sont ces établissements et services d’accueil fondés selon l’intuition du Père Cestac et gérés par
la Congrégation des Servantes de Marie jusqu’au début des années 2000.

 

Historique